Yeepee, voici l'annuel post de janvier. Je ne sais pas pourquoi, janvier est propice aux messages sur le blog. Septembre aussi, mais en 2014 j'ai préféré reprendre le mmorpg que de poster. J'y reviendrais. De toute manière, je ne pense pas que ma prose manque à quelqu'un, ce blog tient plus du journal intime. Ok, mal caché. Pas grave.

Donc nous voilà en 2015. Mon esprit chagrin fera remarquer qu'on a encore fêté... je ne sais pas trop quoi, sans doute le fait qu'un cinglé n'aie pas annihilé la vie sur Terre en appuyant sur le bouton de l'enfer nucléaire. Donc, on remet 10 balles dans la machine et on prend les paris pour un an de plus. Voilà.

Occasion pour moi de vous faire ma rétrospective 2014 de ce que j'aurais pu poster.

Lecture: Le Nom du vent par Patrick Rothfuss. Et sa suite La Peur du sage. En attendant la parution du dernier tome de la trilogie. C'est pas compliqué, rien dans l'année n'est arrivé de près ou de loin à me scotcher comme ça sur mon canapé. Du très très lourd.

Jeux Vidéo: Je l'ai dit, j'ai repris cet excellent jeu qu'est RIFT à l'automne. Mais avec un gnome en bas âge, c'est un peu mission impossible de se donner un objectif de jouer avec plein de copains. Tant pis. Steam est là pour ça, avec son wagon de jeux solo. Je tiens à dire que pour ça, les soldes Steam, c'est le mal. Vraiment. Je ne parlerai pas du décevant Civilization: Beyond Earth ni de la bonne surprise que fut Endless Legend (qui est un civ-like mais en mieux). Non, s'il y a un jeu à retenir en 2014, c'est le fabuleux Don't Starve. C'est un jeu ou il faut survivre dans la nature, monter son chez soi, esquiver les monstres et passer l'hiver. Ah et il n'y a pas de sauvegarde possible, donc on meurt bêtement et on recommence à zéro. mais c'est fabuleux.

Jeux de Rôle: pfff, j'en parle, j'en parle pas... j'y reviendrais. Plus tard. Parce que je ferais un billet séparé.

Bon, sur ce, meilleurs voeux, et que la neige tombe en abondance.